Sei voci Sei celli - Ensemble Musicatreize

Sei voci Sei celli - Ensemble Musicatreize

Ariane, ma sœur, de quel amour blessée,
Vous mourûtes aux bords où vous fûtes laissée !
Jean Racine, Phèdre, acte I scène 3

Ce sont trois figures féminines, toutes trois symboles d’exil, qui ont inspiré ce programme.
Ariane tout d’abord. Fille de Minos, roi de Crète, Ariane « aux belles boucles » (καλλιπλόκαμος kalliplokamos), a trahi son père en aidant Thésée à tuer le Minotaure. Elle est condamnée à l’exil et s’enfuit avec son amant, qui l’abandonne à Naxos.
Dans une autre partie de la Méditerranée antique, Didon, princesse héritière de Tyr, est forcée à l’exil par son frère Pygmalion, furieux de ne pas hériter de la couronne. Pygmalion tue Sychée, son beau- frère, obligeant Didon à s’enfuir avec sa suite pour un long voyage. Au bout de celui-ci elle fondera Carthage.
Plus proche de nous, Marina Tsvetaeva, poétesse russe, est une multi exilée. Partie de la Russie en 1917, réfugiée à Prague puis à Paris, elle ne s’intègrera pas à la communauté russe en exil. Son retour en URSS se mue en un douloureux exil intérieur. Le départ au Tatarstan en 1941 sera l’exil de trop.
Six voix et six violoncelles prêteront leurs chaudes couleurs aux chants baroques et sublimes de Monteverdi et Purcell, revisités par Charpy, avant de laisser place aux créations de deux compositrices de notre temps, Stephenson et de Chizy.

Claudio Monteverdi, Henry Purcell, Benjamin Britten, Samuel Barber, Josephine Stephenson, Pierre Adrien Charpy, Édith Canat de Chizy

Licence n°PLATESV-R-2020-001888 - PLATESV-R-2020-001890
1. Evénements
2. Tarification
3. Paiement